Cet été indien

csc_0084

J‘aime toutes les saisons. Chacune apporte son grain de sel à notre année. Elles arrivent à leur rythme et pausent, plus ou moins vite, leurs bagages. Mais ce que je préfère par dessus tout, c’est quand elles s’assemblent pour former une salade mixe de couleurs, d’odeurs et d’ambiances. Comme l’automne, lorsqu’il se vêt de son été indien. C’est ce moment de l’année où il fait encore bon l’après-midi mais où les feuilles se colorent discrètement une à une; où l’on peut recommencer à porter des vestes et des écharpes, mais garder un pull fin en dessous. C’est lorsqu’on peut boire un « pumpkin spice latte » tout en travaillant notre exposé dans un parc, au soleil. J’aime l’été et bien plus l’automne. Mais c’est encore mieux lorsqu’ils se croisent comme ils le font si souvent à cette période de l’année. Je crois que finalement, ma saison préférée, c’est cet entre-deux un peu indécis, ce mélange inattendu qui nous permet d’entrer doucement en hiver.

Voici mon dernier look estival de 2016, photographié au tout début de septembre: période où nous pouvions encore nous permettre de sortir sans veste, avec des chaussures ouvertes. La douceur était incroyable pour une fin de saison, comme si le temps venait s’excuser du triste printemps qu’il nous a offert en le compensant par un doux début d’automne.  Je portais ma jupe midi jaune shoppée sur Zalando que j’ai adoré et que je porterais avec joie cet automne ( dès que je trouverais comment et avec quoi ).

Les arbres n’étaient pas encore bruns comme aujourd’hui mais j’affectionne ces photos. Nous avons joué avec les réglages de mon appareil, nous avons fait des tests pour la lumière. Elles sont un peu « prototypes » mais elles témoignent d’une jolie petite ballade dans laquelle nous nous étions lancée, le temps d’un après midi ensoleillé. Je suis, comme à mon habitude, un peu en retard vis à vis du temps environnant. Mais il n’est jamais trop tard alors je vous laisse avec ces quelques photos, synonymes peut être de la fin de l’été mais annonciatrices, j’espère, d’un plus bel automne encore.

dsc_0899dsc_00700


Haut:/ ; Jupe: Mint&Berry ; Chaussures: André ; Collier: Forever21


dsc_1031dsc_00708dsc_00705dsc_00704dsc_100714

dsc_00703

Et toi, quelle est ta saison favorite?

Je vous souhaite une belle fin de semaine,

tendrement vôtre,

signature

dsc_00710

En robes à Venise

Cet été, mes voyages ne se seront vêtus que de robes.

J‘ai ressentie une telle frustration tout du long du printemps que chaque rayon de soleil était prétexte pour enfiler une robe. Il a tant plut que j’ai bien cru qu’elles resteraient cette année au placard. Alors quand j’ai su que je partais en Italie, je n’ai mis que des robes dans ma valise. Toujours avec mes petites paires de baskets, j’étais à l’aise et pouvais marcher toute la journée sans vaciller une seconde! Venise était l’occasion de shooter des looks, mais comme j’ai pris beaucoup de retard dans mes publications, j’ai décidé de vous faire un micro « lookbook » Vénitien.


Place San Marco

Premier jours sur place, nous avons à peine eu le temps de poser nos bagages que nous étions déjà parties à la conquête de la ville. Je décidais pour l’occasion de quitter mon jean de voyage pour enfiler cette petite robe Naf Naf que je possède depuis des années. En plus d’être confortable elle m’a permis de ne pas mourir sous la chaleur Italienne. Ce jour là, nous nous sommes littéralement perdues sur place, mais c’était aussi l’occasion de déguster une énorme part de pizza et de nous immerger pour de bon dans ces ruelles qui nous faisaient tant rêver. Après une grosse heure de marche, nous sommes arrivées à San Marco, grâce aux panneaux fléchés qui nous guidaient tout du long. Cette Place est sans doute la plus célèbre de Venise, c’est là bas que se concentrent de nombreux monuments tels que le palais des doges, l’horloge, la cathédrale saint marc ou encore, un peu plus loin, le pont des soupirs. Nous y étions enfin, des étoiles pleins les yeux, et on peut sans doute lire cet émerveillement sur mon visage. Venise était là, devant moi, et je le réalisais à peine.

dsc_0326

Robe: Naf Naf ; Lunettes: Zara ; Chaussures : Converses

dsc_0413dsc_0385dsc_0379dsc_0377dsc_0378


Le Palais des Doges

Avant d’être un monument historique, le palais des doges était un lieu juridique très important à Venise. Nous avions lu dans les guides que c’était une visite à ne pas louper et nous ne devions sans doute pas être les seules car il y avait toujours plusieurs heures d’attente avant de pouvoir découvrir les lieux. Un midi ou nous flânions, nous nous sommes aperçues que la file était moindre en comparaison aux autres heures de la journée et nous avons décidé de tenter la visite. C’est un palais de justice à la fois grandiose et très sombre. Les peintures murales sont merveilleuses mais les pièces sont pleines de bois brut ce qui donne un côté très austère aux lieux. Nous avons traversé le pont des soupirs et avons fuis la prison. C’était très bizarre de comprendre la véritable signification de ce pont si célébré par les amoureux. En réalité, il s’appelle ainsi car c’était par là que passaient les condamnés à mort, le jour de leur exécution. Ils regardaient une dernière fois l’eau miroitante et soupiraient tristement en marchant vers leur destin. Pour moi le pont des soupirs ne sera jamais un pont des amoureux pour ça. Malgré tout, c’était aussi l’occasion de prendre de jolies photos et je garde un tendre souvenirs de notre visite bien que ce lieu ne fera pas parti de mes favoris Vénitiens. Je portais une robe longue car ce jour là le temps s’était rafraîchit ( il avait plut une bonne partie de la matinée ), et j’aurais presque pu oublier que nous sommes en 2016 dans les murs de ce palais qui vous transporte dans une autre époque.

dsc_0774

Robe: Benetton ; Sac: H&m

dsc_0779dsc_0819dsc_0782dsc_0805dsc_0766dsc_0824dsc_0795dsc_0770


Dans les ruelles Vénitiennes

Marcher, encore et encore. Nous n’avions plus de pieds le soir mais notre soif de découvertes n’en tarissait pas. Alors, nous longions chaque ruelle, nous traversions chaque pont, pour graver la moindre parcelle de la ville dans nos mémoires. Ce jour là je portais sans doute l’une de mes plus jolies robe, que j’avais shoppé en soldes sur Asos. C’est une joie de porter une robe aux épaules dénudées lorsque celles-ci ne remontent pas sans cesse. Ce jour là, nous avions découvert un petit livre en Français qui délivrait des secrets de Venise, alors nous nous sommes beaucoup amusées à les chercher pour les voir en vrai! Au fond, chacune des ces cinq journées était unique et exquise et lorsque nous sommes rentrées nous étions rassasiées de Venise. Même si j’avoue que, si demain on me proposait d’y retourner, je ne dirais pas non.

blog

Robe: Abercrombie

dsc_0581dsc_0561dsc_0578csc_0661csc_0660csc_0663dsc_0579

dsc_0529csc_0695dsc_0527dsc_0528csc_0665


Et toi, que portes tu quand tu voyages?

Je vous envoie des bisous pleins de ciel bleu et de soleil,

signature

dsc_0506

Douceur et embruns salés

CSC_1179

Première journée en Normandie, et le beau temps n’était pas encore au rendez-vous. Cela ne nous a pas empêché pour autant de partir à la plage, et encore moins d’enfiler maillots de bains et robes. J’avais bien trop besoin de changer d’air, de me détacher des éclairages artificiels de supermarchés et de goûter enfin aux embruns salés. Alors, serviettes de plages au sol, nous sommes parties accompagner les chercheurs de crustacés en ramassant de notre côtés, les coquillages abandonnés.

Avant qu’une averse ne nous tombe sur la tête, nous avions les pieds dans l’eau et nous n’avons pu nous empêcher de prendre quelques photos! C’est comme ça que je me sens bien en vacances: une robe légère sur le dos, un grand chapeau et surtout mes pieds nus dans le sable chaud ( ou pas d’ailleurs ).

Loin du tourisme de masse, les plages Normandes savent offrir calme et sérénité. Malgré la marée basse, nous n’avons eu aucun mal à nous laissées bercer par le clapotis des vagues et la petite brise salée. Des cris de mouettes à l’horizon, signe peut être qu’une averse se prépare, nous décidons finalement de rentrer à la maison et de partir en vadrouille un peu plus tard.

CSC_1181bCSC_1182CSC_1173CSC_1180


Robe: Forever21 ; Chapeau: Moa


CSC_1174DSC_0814DSC_0789DSC_0799CSC_1178

Les plages de Normandie sous la pluie sont majestueuses.

A très bientôt,

signature

DSC_0854

Pour que tu ne me files pas entre les doigts

DSC_0410

Depuis quelques temps, mon cerveau s’est mit en veille. Je ne lis plus, ne dessine plus, je dors à peine. Je passe mon temps entre mon lit et mon lieu de travail. Je ressemble à une pile qu’on aurait oublié d’alimenter en électricité. Ce matin je me suis levée à cinq heures, J’ai travaillé jusqu’à midi et depuis mon retour, je suis éteinte et je sais que ce sera comme ça tout le mois d’août si je me laisse aller. Moi je voudrais simplement rendre mon été inoubliable. Alors je vais faire en sorte de reprendre au plus vite les rênes du traîneau, histoire de ne pas laisser  les plus belles journées de l’année me filer entre les doigts.

Déjà que le soleil a été long à se pointer, que je portais des pulls en plein mois de mai et que j’ai failli rallumer le chauffage. Je ne vais pas, en plus, passer toutes les journées ensoleillées à comater! Alors, je vais cesser de geindre et me foutre un coup de booster. Et je ferai mon maximum pour partager tout ça avec vous. J’aimerais me laisser le temps de reprendre gout à l’écriture et enfin faire ce qui me plait. Je vais cesser de dire « il faut que je fasse ça »,  je vais le faire. Peut être vais-je finir par le trouver ce juste milieu entre loisirs et boulot.

Alors j’enfile une petite robe noire dans laquelle je me sens bien, et je sors enfin de ma caverne: histoire de voir si l’herbe est plus verte dans la vraie vie.

DSC_0397DSC_0388


Robe: Topshop ; Chaussures: Moa ; Collier: Bershka ; Sac: Newlook


DSC_0429DSC_0398DSC_0404DSC_0399DSC_0424DSC_0547

Et toi, tu as des projets pour cet été?

Tendrement,

signature

DSC_0395

Life is too short to have boring hair

CSC_0229

Aujourd’hui me voilà enfin avec un premier véritable look aux cheveux coupés. Je découvre depuis peu les joies du séchage en 2 minutes, du coiffage facile mais également du cheveux fou par temps venteux, qu’on ne peut pas attacher et que l’on doit laisser valser à sa guise. Dire que je les ai rapidement apprivoisés serait mentir, j’ai eu beaucoup de mal à m’habituer à eux. Sur les photos que vous verrez plus loin, vous pourrez remarquer que ce n’est pas si simple que de maîtriser une coupe courte. Ça part dans tous les sens, ça n’en fait qu’à sa tête et tu te retrouves rapidement avec des épis de tous les côtés sans pouvoir rien remettre en place. A l’heure où je vous écris, j’apprend à maîtriser peu à peu cette nouvelle tignasse et finalement, on s’entend plutôt bien! Quoi qu’il en soit je n’ai absolument aucun regrets et puis, comme je l’ai lu il y a peu sur le net:

 La vie est trop courte pour avoir des cheveux ennuyeux!!

DSC_0097DSC_0098DSC_0100

Pour ce look j’avais envie de profiter du beau temps et je suis sortie sans veste (avec quand même une écharpe cachée dans le sac, ma folie à des limites).Je portais pour l’occasion un haut à épaules dénudés, coupe bardot comme ils disent. J’adore ce type de hauts et vous risquez sans doute de me voir en porter beaucoup d’autres pour la saison qui arrive. Je trouve ça féminin et classe. C’est une manière de dévoiler sans ne rien dire et ça vous habille tout de suite une tenue. L’avantage de celui que je porte ici, c’est qu’il va littéralement avec tout. Vous savez déjà comme j’aime pouvoir changer de look selon mes humeurs et celui ci peut s’adapter à n’importe quel style et n’importe quelle pièce.

Ici je le porte avec un jean déchiré ainsi que mes Creepers adorées. Je ne suis pas super fan de l’idée d’acheter un jean déjà « abîmé ». Du coup, j’empreinte celui de ma sœur de temps à autres (généralement à son insu ahah) et c’est très bien comme ça! Au niveau des chaussures, je dois dire que je suis très surprise. Plus je les porte, plus je me sens bien dedans et plus je les affectionne. Au départ, j’avais du mal à plier le pied, ça me faisait bizarre de porter des plates-formes, mais maintenant je m’habitue et je me tiens même plus droite lorsque je marche. Si ça continue comme ça je risque de ne plus pouvoir me passer d’elles! En dessous, j’ai décidé de porter une brassière en dentelle, pour que ce qui apparaît soit plus jolie qu’une simple barre de tissus. Sinon vous pouvez porter une brassière sans bretelles ou un dos nus (comme ce que je porte ici). L’avantage lorsque vous dévoiler vos épaules, c’est que vous pouvez décider de ce que vous laisser ou non apparaître.

DSC_0082DSC_0088DSC_0111DSC_0105DSC_0119DSC_0118


haut: New Look ; Bas&brassière: H&m ; Chaussures: Creepers ; sac: Amazon


DSC_0126CSC_0227DSC_0181DSC_0123DSC_0124

Et toi tu le portes comment le haut Bardot?

Plein de courage pour ceux qui ont repris cette semaine,

Je vous aime.

signature

DSC_0131

Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis

Eh non mes cheveux n’ont pas repoussés en une semaine (et heureusement!); j’avais shooté ce look avant mon passage chez le coiffeur et trouvais dommage de le laisser de côté, même s’il n’est plus cohérent avec ma tête actuelle. Alors disons qu’aujourd’hui nous entreprenons un saut dans le temps, comme si nous avions activé la fonction « vidéo à l’envers » de notre caméra; comme si mes cheveux n’étaient pas coupés et que nous n’étions pas déjà en avril.

DSC_1048

Avril, annonciateur des beaux jours. Vous pouvez à peine imaginer comme il me tarde que le printemps soit une bonne fois pour toute installé. J’attends le soleil comme on attend noël. Ce dimanche il a fait étonnement beau et doux. J’ai pu m’allonger sur le rebord de la fenêtre, une chaleur enivrante venait réchauffer mon visage et je me suis endormie. Agréable moment que de s’endormir bercée par le chant des oiseaux. C’est sans aucun doute ce qui me manquera le plus lorsque j’irais vivre à Paris: la nature, l’odeur de la forêt, le bruit du silence et le chant des oiseaux. C’est ces petits détails que j’avais oublié et que je remarque maintenant que je passe mes journées sous le bruit des voitures. Alors qu’avant certains de ceux-ci me dérangeaient, désormais ils deviennent de véritables trésors que j’ai envie de conserver aussi longtemps que possible.

Mais je m’égare, revenons à nos moutons.

Il y a quelques semaines, allez savoir pourquoi, j’ai eu pour obsession de trouver une salopette. Alors même que je détestais ça petite, (ma mère me courait après dans toute la maison pour me faire enfiler ce machin dans lequel je ne me sentais pas du tout à l’aise), j’ai eu une envie irrésistible d’en trouver une à porter avec tout, en toutes saisons. J’ai parcouru le web dans tous les sens et suis tombée sur celle que vous pouvez voir sur les photos, sur Asos ( véritable petit mine d’or il faut bien le dire). Au départ le prix m’a rebuté, mais n’en trouvant aucune autre qui me plaisait j’ai fini comme qui dirait, par craquer. Désolée porte-monnaie..

Finalement, est ce qu’une salopette est si désagréable à porter que cela? Étonnamment, je me suis tout de suite sentie à mon aise dans cette pièce et j’en ai oublié tout ce qui me faisait la détester par le passé. Elle donne un aspect un peu insouciant à une tenue, on peut la porter débraillée ou très stricte; avec des baskets ou des Dr Martens; avec une veste en cuir ou en jean.. Enfin vous l’aurez compris, je suis tomber en amour pour ma salopette (vu le prix j’avais plutôt intérêt..) et puis comme on dit.. Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis!

Avec elle je porte une simple paire de baskets noires ainsi que le pull à col roulé que vous aviez déjà vu ici et que j’ai beaucoup, beaucoup porté cet hiver. Pas besoin de veste car il faisait également très bon cette après midi là. Pour une fois je me suis accordée le droit de ne pas respecter le dicton: « en Avril, ne te découvre pas d’un fil », et je ne suis même pas tomber malade! L’ensemble est simple mais efficace et quand on regarde c’est un peu ma devise vestimentaire.

salopette2DSC_0016salopette 9salopette 3salopetteDSC_0007salopette 11DSC_1043DSC_1045

Haut: Asos ; Salopette: Cheap Monday ; Chaussures: Victoria

Eh psssst, j’ai une nouvelle signature! Et c’est moi qui l’ai faite!! Oui oui, comme en maternelle je m’entraîne à l’aquarelle en écrivant mon prénom… C’était amusant de mêler écriture et dessin, qu’est ce que tu en dis?? Ça t’intéresserait un petit billet bonus qui t’expliquerait un peu comment je me suis dépatouillée?

Je t’envoie des bisous ♥

signature

salopette 7

Bien dans ses chaussures

Un rayon de soleil à pointé le bout de son museau et nous n’avons rien trouver de mieux que d’en profiter pour sortir nous balader et, par la même occasion, prendre quelques photos. Ça tombait d’ailleurs plutôt bien car je portais mon joli pull à dos nu+nœud acheté à Sinequanone cet hiver. Je n’ai pas du tout l’habitude de faire mes achats dans ce genre de boutiques que je  trouve trop chères, mais il faut avouer que j’ai eu de la peine à résister quand j’ai vu celui-ci. Avec le temps je me rend compte que je préfère acheter un beau vêtement plutôt que 10 de mauvaise qualité. Résultat des courses mon shopping se termine souvent avec peu de trouvailles mais qui me plaisent réellement et qui vont sans doute me plaire pour longtemps!

Il est difficile de définir mon style: un jour je suis romantique, un autre hippie et un autre grunge/rock. J’habille mes humeurs et ça me plait bien comme inconstance. On pourrait dire que je suis comme un électron libre qui se fiche un peu des tendances, qui fait son bout de chemin tranquillement et qui porte peu d’intérêt à l’avis des autres. Le plus important après tout, c’est de se sentir bien dans ses chaussures: que ce soit des Dr Marteens, des Stan Smith ou des escarpins. Soyons nous-mêmes. Après tout, tout ça ne regarde que nous et personne d’autre ne vit dans notre corps (drôle de manière de voir la chose en passant). Alors si toi aussi tu es bien dans tes pompes, crois moi, le regard des autres importe peu.

hiver 2016 7

Niveau chaussures, j’ai eu envie de casser un peu l’aspect romantique du pull avec des.. CREEPERS!! Ouii j’ai enfin trouvé ma paire parfaite sur Asos, et soldées en plus! Que demande le peuple? Aussitôt reçues, aussitôt portées si bien que j’ai oublié de les imperméabiliser. J’ai eu de la chance, elles n’ont pas eu à affronter la pluie! Ça a été étrange au départ de marcher avec, j’avais l’impression de ne pas pouvoir plier les pieds. On s’y fait très vite et c’est étonnamment confortable. (Je les ai portés plusieurs fois à Paris et je n’ai jamais eu très mal aux pieds!) Reste donc à oser les porter! Mais ça vous savez déjà ce que j’en pense.

Le rendu final de ce look est relativement simple. Dès que j’enfile une veste, le dos nu disparaît et le pull devient un vêtement lambda, tout à fait passe partout ( parfait pour éviter les regards indiscrets du métro).  Tout ça est encore un peu sombre, malgré la présence de ma veste chérie qui vient pimenter le tout et que d’ailleurs, je vais pouvoir recommencer à porter d’ici quelques semaines ( avec une grosse écharpe tout de même ). Il me tarde déjà d’être au printemps!

hiver 2016 3hiver 2016 2DSC_0503

Haut: Sinequanone ; Bas: Monki ; Veste: / ; Chaussures: Asos

hiver 2016 10hiver 2016 5hiver 2016 4hiver 2016 6hiver 2016 8hiver 2016 9

Une grosse semaine débute, j’arrive dans mes partiels de mi-semestre. Autant vous dire que je suis surchargée! ( merci la procrastination d’être toujours là 🙂) Et me voilà encore à préférer écrire ici..J’espère que je vais parvenir à gérer mon temps, entre devoirs à rendre et révisions de dernière minute, je ne vais pas chaumer!

Je pense fort à vous,

passez une douce semaine.

0000000000000000000000000000000000000000

lumiere

Ma soeur et le froid

Ma sœur et moi avons une vision du monde très différente, si ce n’est opposée. Elle n’en a, par exemple, rien à faire du froid d’hiver; elle porte peu d’attention au temps qu’il fait et le plus souvent, j’ai du mal à la comprendre. Qu’il neige, qu’il pleuve, qu’il vente, elle aura toujours la même réticence à enfiler un manteau et il faudra presque l’y obliger. Pendant que moi, je m’emmitoufle dans les trucs les plus chauds que je puisse trouver sans porter aucune attention à la dégaine que cela me donne.

Je vous avais déjà parlé de son look il y a un moment maintenant (juste ici) mais il est grand temps de renouveler ce type d’article la concernant; bien qu’elle n’ai pas tant changer que ça finalement. Elle arbore toujours une tenue simple et « sportwear » en soignant les détails. En ce moment, son plus grand toc vestimentaire reste le pantalon noir: elle doit en avoir 5 dans son armoire et ne jure que par eux. Avec celui-ci, elle porte de grandes chemises, comme aujourd’hui, des sweats ou des t-shirts réchauffés par des gilets. Et parfois, quand il fait vraiment froid, elle se résous à mettre quelque chose de plus chaud qu’une petite veste. Tu peux lui demander autant que tu veux pourquoi elle refuse la synthétique doudoune (sauf cas de grande nécessité), elle répondra toujours que le froid ne l’atteint pas.

Mercredi dernier, le soleil pointait le bout de son nez derrière les nuages et je lui proposais de prendre des photos dans le but de vous parler d’elle ici. Elle est arrivée avec sa chemise à carreaux verte et m’a dit que c’était ce qui la représentait le mieux. Qu’à cela ne tienne, nous avons bravé le vent, le froid et la petite a tant grelotté que notre sortie en a été très écourté. Je tenais malgré tout à glisser ici ces quelques clichés et peut être, si ça vous dit, vous la présenterais-je plus régulièrement? Après tout, ma sœur et moi voyons les choses différemment et ce serait peut être un plus pour vous d’accéder à autre chose que ce que je vous propose.

Alors voilà, aujourd’hui ces photos ne sont pas très cohérentes avec la saison mais j’en profite surtout pour vous poser cette petite question: Voudriez vous que je vous présente plus souvent les looks d’Emma? Un par saison? Un par mois? Un quand l’envie viendra?

emma 6DSC_0527

chemise: Forever21 ; Pantalon: Mango; Chaussures: Adidas Stan Smith

emma 4emma 5DSC_0524

 

J’espère que vous avez passé un agréable lundi,

A très vite et surtout:

♥ Passez une belle semaine ♥

0000000000000000000000000000000000000000

DSC_0528

Vent d’hiver

Nous sommes au commencement de février, dehors le soleil brille. Il resplendit au travers des fenêtres et nous donne envie de sortir prendre des photos. J’ai travaillé toute la matinée, mes cernes ressemblent à des valises et je n’ai qu’un gros pull sur le dos. Celui-ci aurait amplement suffit à me maintenir au chaud tellement il est épais, si le vent ne s’était pas invité dans notre balade de février.

Mes cheveux s’envolent dans tous les sens, ils sont incontrôlables. Le froid se glisse sous nos pulls, il semble insoutenable . Pourtant le soleil est bien là et quand la brise se calme, il vient réchauffer nos corps froids et nous motive à poursuivre notre ballade.

Le vent. Cette incroyable force de la nature. Il décide d’aller et venir et parfois nous donne l’impression que nous sommes emportés. Le vent. Terrorisant et enivrant. Il est maitre sur terre et décide de tout. Je déteste le voir arracher les arbres, détruire des maisons. Il me fait peur durant les tempêtes. Mais j’aime lorsqu’il est doux l’été et qu’il se glisse dans mes cheveux. Je l’aime quand je suis au bord de l’océan et qu’il me donne l’impression de voler ou lorsqu’il vient faire tourbillonner les feuilles mortes à la toute fin de l’automne.

Aujourd’hui le vent m’a causé du soucis, par sa faute je suis restée bloquée à la gare pendant près d’une heure sans pouvoir rentrer chez moi. Mais je sais qu’il sera tout pardonné, lorsqu’il viendra nous rafraichir au cœur de l’été.

fev 2016 11fev 2016 9fev 2016 10

Cela faisait un moment déjà que je ne vous avais pas présenté de look. Avec mes cours la semaine et mon boulot le Week-end, il devient plus compliqué d’avoir du temps à moi. Mais quand j’ai vu le soleil pointer le bout de son nez j’ai saisie mon appareil dans une main et ma sœur dans l’autre et nous sommes tout trois aller gambader dans la rue. Je ne porte pas de manteau car j’estimais que cela n’était pas nécessaire avec le soleil, mais le vent était de la partie et j’ai vite regretté mon choix! Pourtant ce pull remplacerait facilement un manteau, croyez moi!! J’adore le porter le dimanche car je suis bien dedans. C’est un gros pull over size anti-froid hivernal, parfait pour les dimanches de récupérations post travail.

Avec lui je porte un jean blanc tout bête. J’aime porter les deux ensemble, aller savoir pourquoi! Je suis également amoureuse des manches du pull qui sont très larges, ça doit être mon petit côté hippie qui ressort.

Comme vous le verrez sur les photos, mon oreille est encore très rouge/violette au niveau du piercing. Je n’ai absolument pas mal et il me semble que la cicatrisation se passe bien ( touchez du bois pour moi ). Je vous en parlerais plus longuement dans quelques semaines, dès que j’aurais changer le bijoux!

fev 2016DSC_0262fev 2016 3Fev 2016 2fev 2016 5fev 2016 6fev 2016 7

haut: Asos ; Bas: Mango ; Sac: Etam ; chaussures: //


DSC_0261fev 2016 12

Et toi qu’est ce que tu portes le dimanche?

Passez une jolie semaine!

Tendrement,

0000000000000000000000000000000000000000

fev 2016 8