A la mi nuit, douce nuit ( 1 )

DSC_0773

Elle fait des pointes sur le parquet, elle n’ose faire un bruit. Il est minuit. A la mi-nuit la lune est déjà haute, elle a entamé sa course inlassable et quotidienne.

A la mi-nuit la ville bouillonne encore au dehors. Elle s’oppose au calme qui règne entre les murs de cet intérieur.

Attentive, elle entend les moteurs des voitures et le tremblement du métro. Les réverbères viennent réchauffer les rues encore trop froides du mois de mars. Elle s’assied, se dit qu’elle est chanceuse de vivre au dernier étage de ce bâtiment. Là, personne ne l’y voit et pourtant elle, elle n’a qu’à se pencher par la fenêtre pour accéder à tout un monde. Depuis celle-ci, la lune la regarde et elle, observe Paris battre une dernière fois la chamade avant de s’endormir pour de bon. Elle perçoit les gens vivre dans les immeubles d’en face. Les lumières s’éteignent progressivement et c’est quand Paris s’endort qu’elle commence à rêver.

La lune. Ronde et pleine, douce et protectrice, berce ses songes et ses craintes. Comme hypnotisée par le halo de lumière qui se reflète sur son mur, elle s’imagine tenir au creux de ses paumes ce petit morceau d’univers, insaisissable. Elle se dit qu’un jour elle décrochera la lune, pour de vrai. Elle ira au delà des étoiles et dépassera l’entendement. Elle surpassera les propres limites qu’elle se pose chaque jour.

A la mi-nuit, l’esprit éclos. Tout un mécanisme de pensé, rejeté à la lumière, prend une nouvelle dimension. Seule dans ses draps blancs, elle n’a d’autres choix que de pénétrer dans cette contemplation solitaire de son propre être intérieur. Le silence la terrifie et pourtant là, à cet instant précis, elle se sent pleinement une. Apaisée de toutes les tensions du jour, loin des questionnements et des comptes à rendre. Son esprit s’évapore. Elle s’est endormie, à la mi nuit, bercée par l’astre le plus doux de l’univers.

DSC_0293DSC_0839DSC_0841DSC_0897DSC_0825DSC_0899DSC_0849shoot luna 2

Voici une courte série de photos que j’ai réalisé avec ma douce rêveuse. A mi-nuit, c’est une série avec la lune, l’obscurité et un appareil photo. J’ai pour projet d’en réaliser plusieurs sur ce même thème, toujours reliées à une petite histoire, à un fil conducteur, à un motif d’inspiration. Prendre des photos dans l’obscurité, c’est un moyen pour moi d’apprendre à maîtriser les réglages de mon appareil, mais également de tenter de capturer l’insaisissable.

La nuit a une valeur très particulière à mes yeux. C’est à ce moment de la journée que mon esprit est le plus actif et productif. J’aime la nuit silencieuse et réconfortante. J’aime tout ce qui la concerne, au point de l’étudier pour mes cours. J’aime apprendre à la comprendre et découvrir ce que d’autres en ont vu. Capturer la nuit ce n’est pas l’emprisonner mais simplement en retenir un morceau. C’est chercher à apprivoiser cet instant si évasif, à le rendre saisissable. Chacun possède ses propres nuits, en espérant que vous aimerez découvrir les miennes.

Tendrement,

signature

2

8 commentaires sur “A la mi nuit, douce nuit ( 1 )

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s