LRDVC#2 : HUMAN

,

Voilà déjà quelques temps que je n’ai rien écrit ici, mais croyez moi j’ai de bonnes raisons! Il faut d’abord dire que je suis très prise par la fac, et c’est volontaire. En effet, j’ai envie de profiter à fond de ce qui s’offre à moi et de ne pas passer trois ans à me tourner les pouces. Et de ce fait, je passes le plus clair de mon temps à lire les livres qui nous sont conseillés et à chercher des expos. ( et le reste de mon temps je le passe dans les transports en commun.. ) De plus, cela me tenait réellement à cœur de vous parler d’un film très particulier et très long à voir ( ce qui explique pourquoi je n’ai pas posté de rendez-vous culture la semaine dernière ) et je ne voulais pas venir vers vous sans l’avoir vu dans son intégralité.


Aujourd’hui je viens vous parler du film de Yann Arthus-Bertrand intitulé :

synopsis présent sur le site officiel

HUMAN est un dyptique de récits et d’images de notre monde offrant une immersion au plus profond de l’être humain.
À travers les témoignages remplis d’amour, de bonheur, mais aussi de haine et de violence, HUMAN nous confronte à l’Autre et nous renvoie à notre propre vie. De la plus petite histoire du quotidien jusqu’aux récits de vie les plus incroyables, ces rencontres poignantes et d’une sincérité rare mettent en lumière ce que nous sommes, notre part la plus sombre mais aussi ce que nous avons de plus beau et de plus universel. La Terre, notre Terre, est sublimée au travers d’images aériennes inédites accompagnées de musique tel un opéra, qui témoignent de la beauté du monde et nous offrent des instants de respiration et d’introspection.

HUMAN est une oeuvre engagée qui nous permet d’embrasser la condition humaine et de réfléchir au sens même de notre existence.



human

Après avoir lu le synopsis de ce film, la première pensée qui m’est venue est qu’aucune autre formulation n’aurait été meilleure pour décrire ce que l’on s’apprête à regarder. Ce film a été créé dans un but absolument non lucratif, il se veut ouvert à tous, disponible à tous. Ainsi il est projeté ( normalement ) dans toutes les salles de cinéma de France, il est disponible sur YouTube et est même projeté dans certaines facs. Pour ma part, c’est par l’intermédiaire de YouTube que j’ai eu l’opportunitée de prendre le temps de regarder les trois volumes d’une heure trente chacun. Si vous voulez faire de même, tapez simplement le titre du film dans la barre de recherche, vous devriez le trouver sans aucun soucis.

Quatre heures de films, quatre heures en face à face avec des dizaines de visages qui nous sont inconnus mais avec lesquels ont peut se sentir si proche. Quatre heures ponctuées par des témoignages venus du monde entier qui nous parlent avec sincérité de sujets tabous ou quotidiens comme l’amour, le mariage, le divorce, la violence, le pardon, les guerres, la paix, l’homosexualité, la famille, le handicap et j’en passe. Tantôt émue, tantôt choquées, nous nous retrouvons réellement face aux autres mais surtout face à nous-mêmes. Que pensons-nous, nous, de ces sujets? Que vivons nous, nous? Comment vivons nous? Au final on se rend vite compte que notre vie est privilégiée et que souvent nos plaintes ne sont que broutilles.

A la fin du premier volume, un homme dit d’ailleurs une chose qui m’a semblé si vrai: « Nous avons inventé une société de consommation en quête perpétuel de croissance […] On s’est inventé une montagne de besoin superflus […] La vie elle ne s’achète pas.. La vie ne fait  que s’écouler […] »

Toutes ses voix nous montrent à quel point l’homme peut être inhumain mais aussi tout l’inverse. On y voit des hommes et femmes pleins de courages. Ils s’ouvrent à nous et parfois pleurent, parce qu’ils n’ont pas besoin de faire semblant d’être quelqu’un d’autre, on leur demande juste d’être eux-mêmes et de nous parler d’eux.

Ce film fait parti de ceux qui restent dans un coin de notre tête, on y pense encore une semaine après. Parce qu’il y a cette phrase, cette image, cette histoire qui nous a marquée et qui a laisser un trace en nous. Ce film, que l’on pourrait plus qualifier de documentaire, possède ce petit truc en plus qui fait que dans cinq ans on aura encore envie d’en parler. Je pense que tout le monde devrait prendre le temps de le visionner, ne serait-ce que la première partie. Par ailleurs je pense aussi qu’il ne faut pas le regarder à n’importe quel moment, il faut avoir le temps et surtout il faut prendre du recul vis à vis de tout ce qu’on entend, sinon on fini par oublier la véritable trame, le fil conducteur et le charme disparaît.

Il est difficile de vous en dire plus, mais si vous en voulez plus, je vous conseille vivement de vous rendre sur le site ou vous pourrez trouver tout ce qu’il y a à savoir sur cette œuvre et plus encore. C’est ICI.

Pour ma part j’ai été incroyablement touchée durant mon visionnage, et c’est aussi pour cela que je voulais laisser une trace ici de ce film qui vaut milles attentions. Si jamais vous l’avez vu, ou si vous le voyez: n’hésitez pas à venir me dire ici vos impressions ou encore me citer les extraits de ce qui vous a touché. J’ai essayé d’aller à l’essentiel et espère avoir su éveiller en vous un peu de curiosité pour ce film.

Je finirais avec les mots d’un autre homme, dans le troisième volume: « La vie c’est comme porter un message de l’enfant que tu as été au vieillard que tu seras, il faut faire en sorte que ce message ne se perde pas en route. »

human2

tendrement,

0000000000000000000000000000000000000000

4 commentaires sur “LRDVC#2 : HUMAN

  1. Ah oui j’en avais vu un extrait, et j’avais vraiment beaucoup aimé, les histoires sont vraiment touchantes !
    En ce qui concerne ton rythme de publication ne t’inquiète pas moi aussi je commence la fac et j’essaie de me mettre à bosser 😉 D’ailleurs tu étudies quoi ?

      1. Ah c’est bien les bilicences ! Je fait un licence DEGEAD à Paris Dauphine ! En gros c’est un mix d’éco de droit de compta de maths et de l’anglais 🙂 Et pout l’instant j’adore !

      2. Ca a l’air hyper complet !! Et ce qui compte c’est d’aimer 🙂 moi aussi j’adore les cours que j’ai 😀 ( même si certains de mes profs sont assez Space :’))

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s