Quand il fait trop chaud, on est mieux à l’ombre des arbres

17 ans 5

Habituellement ce n’est pas moi qui tiens le cap dans le métro. Je me laisse porter par la personne avec qui je me trouve, sans faire vraiment attention aux lignes et aux sens. Cette fois ci c’était différent, une carte dans une main et mes papiers administratifs dans le sac, c’était à moi de guider, c’était à moi qu’on faisait confiance. J’avais rendez-vous avec mon école pour officialiser mon inscription, pour rendre réelle ce qui n’était auparavant qu’écrit sur l’écran de mon ordinateur. La boule aux ventre, je n’ai fait aucun faux pas dans les allées bondées. Nous avions un peu d’avance, alors nous avons décidé de faire escale à St Michel, un quartier que j’apprécie énormément. C’était une belle journée ensoleillée, sans qu’il ne fasse trop chaud pour autant. Nous avons marché dans les petites rues ombragées, loin des grandes artères. C’est ça qui est plaisant à Paris, tout est à découvrir. Le temps a vite passé, l’heure est venue de reprendre les allées souterraine, on marche dans les couloirs, on monte dans les rames, un changement, et nous voilà arrivées. On remonte à la surface, je respire de nouveau, je ne me suis pas perdu. Autour de nous, un quartier moderne et étudiant. J’ai du mal à réaliser que mon quotidien sera bientôt rythmé par ce paysage. Nous trouvons le bâtiment, on entre dans la file et en trois quart d’heure, j’ai ma carte d’étudiante en poche. Le pass d’une nouvelle vie.

C‘est lors de cette journée assez symbolique que j’ai dégotée cette robe à H&m. Une petite merveille qui n’était malheureusement pas soldée mais qu’importe, elle marque d’une pierre blanche un jour important. Cela faisait longtemps que cette coupe me faisait envie. Une robe années 50. J’en ai essayé tout pleins, de plusieurs couleurs, mais elles étaient trop chères, ou ma taille manquait.  Je suis tombée sur celle-ci, je l’ai essayé et l’ai adopté. Le tissu est très agréable a porter et elle marque parfaitement la taille. Définitivement, je suis en amour pour ce type de robes. On peut facilement lui façonner un côté très sportwear,  on pourrait penser que je partais jouer au tennis habillée comme ça. Avec une paire d’escarpins ou de ballerines elle aurait un retentissement totalement différent. Autrement dit, on peut porter ce genre de robe comme bon nous semble et par ce fait, assez facilement la relier à un style en particulier.

Le lendemain au soir, j’avais rendez-vous avec mes deux copines de toujours. On voulait fêter le bac, et puis aussi être sûre de se voir au moins une fois avant le départ de chacune. Autant vous dire que j’ai sauté dans cette robe, symbolique d’un nouveau départ, mais pas que.. J’ai profité d’un moment de calme l’après midi  pour vous shooter ce look, dans la forêt. ( parce qu’on ne change pas une équipe qui gagne et qu’il faisait frais à l’ombre des arbres ) Quand il fait trop chaud, on est mieux à l’ombre des arbres.

fav 6fav 10fav 16fav 14fav 3 fav 8 fav 4fav 15

robe: H&m ; Chaussures: Stan Smith ; Sac: boutique indépendante ; nœud: Forever21

 17 ans 3

17 ans 2

17 ans

Et toi, qu’elles robes te plaisent?

Des bisous joyeux,

0000000000000000000000000000000000000000

10 commentaires sur “Quand il fait trop chaud, on est mieux à l’ombre des arbres

Laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s